Bilan de compétences : pourquoi et comment en réaliser ?

Il n’est pas toujours simple de mobiliser les bonnes compétences pour atteindre ses objectifs et surtout développer son business. Il est alors conseillé de réaliser un bilan de compétences pour l’entreprise pour optimiser l’utilisation des moyens humains à disposition. C’est une démarche qui peut avoir plusieurs avantages, à condition de savoir comment s’y prendre.

Les bonnes raisons de réaliser un bilan de compétence

En premier lieu, il est important que les dirigeants de sociétés ou d’organisations se rendent compte que leurs employés sont des pièces maîtresses essentielles à leur croissance. Dans ce sens, une stratégie doit être adoptée pour que chacun des membres d’équipes parvienne à donner le meilleur de lui-même et faire parler tout son potentiel. Évidemment, cela passe par un recrutement de qualité, mais les solutions en interne doivent aussi être développées. Pour ces raisons, le bilan de compétences est extrêmement recommandé. Il a pour but d’évaluer les aptitudes, le savoir-faire ainsi que les aspirations d’un salarié afin d’en définir le meilleur plan professionnel ou pour que les employeurs puissent déterminer les plans de formation adéquats.

Une manière de faire prendre conscience aux collaborateurs de leurs vrais atouts et de la manière dont ils doivent les utiliser pour une productivité optimale. De quoi notamment permettre de se rendre compte des points de divergences entre les attributions d’un individu et de son réel savoir-faire, dans l’optique de l’orienter vers une fonction plus adéquate. Le bilan de compétence est aussi utile pour identifier les besoins des salariés pour qu’ils puissent correctement s’épanouir, dans l’environnement de travail sain, loin du burn-out ou du bore-out. Les changements opérés après la réalisation de ce bilan se feront réellement sentir au niveau de l’organisation générale de l’entreprise et de son chiffre d’affaires.

Les principales étapes du bilan de compétence

Réaliser le bilan des compétences des salariés nécessite réellement des étapes précises qui sont même encadrées par la loi. Le professionnel ou coach chargé de l’opération doit d’abord commencer par réaliser des entretiens préliminaires avec chaque employé concerné. Une phase importante dont le but est de faire un diagnostic général de la situation du bénéficiaire. À ce moment-là, ce dernier est en mesure de s’exprimer sur ses aspirations et sur ce qu’il attend à l’issue de ce programme d’évaluation. Le conseiller établit alors, à ce moment-là, une véritable relation de confiance avec le salarié pour pouvoir travailler avec lui dans les meilleures conditions.

Par la suite, l’expert chargé de dresser un bilan de compétences Melun passe ensuite par l’étape centrée vers l’investigation. Il est ici question du cœur du processus durant lequel les accompagnés sont amenés à se rendre compte de leur véritable place au sein de l’entreprise ou vers une orientation professionnelle complètement différente, mais le maintien dans l’emploi reste toujours le principal objectif. Pour cela, différents outils comme des jeux de rôle, des tests ou encore des questionnaires sont appliqués. Une feuille de route est, enfin, générée à l’issue de toutes ces phases, qu’il est nécessaire de prendre en compte pour le collaborateur et son employeur.