Magasin_de_bonbons

Ouvrir un magasin de bonbons : comment réussir son projet ?

L’entrepreneuriat suscite l’intérêt de plus en plus de Français et ces derniers ne manquent d’ailleurs pas d’idée. Aujourd’hui, quelques personnes projettent notamment d’ouvrir un magasin de bonbons. Si certains prévoient de vendre des sucreries artisanales, d’autres souhaitent se positionner comme de simples revendeurs. Dans tous les cas, ce projet mérite de mûres réflexions. Ci-dessous les points importants pour débuter son activité dans les meilleures conditions.

La vente de bonbons : un secteur dynamique

Bien que les grands fabricants de bonbons détiennent plus de 80 % de parts de marché, ce secteur laisse encore de la place pour les petites entreprises. Que ce soit dans le domaine de la fabrication ou de la distribution, les confiseries de taille modeste réussissent à maintenir leurs chiffres d’affaires. Depuis quelques années, les Français montrent une réelle préférence pour les sucreries artisanales. Les confiseurs-artisans s’efforcent effectivement de répondre aux attentes du public en revoyant régulièrement leurs recettes. Cette tendance a permis de créer des bonbons appauvris en sucre et sans ingrédients d’origine animale. Grâce à ces efforts, les PME génèrent plus de 5 millions d’euros par an.

Néanmoins, la plupart des acteurs sur ce marché se concentrent sur la vente. Cette activité promet des bénéfices non négligeables d’autant plus que les grands fabricants ne lésinent pas sur les moyens pour faire connaître leurs produits. Les campagnes publicitaires menées par les leaders du marché permettent ainsi d’éveiller l’intérêt des consommateurs et de profiter d’une certaine stabilité financière.

Toujours est-il que les principaux concernés doivent encore se pencher sur de nombreux points avant de se lancer. Il est notamment conseillé de procéder à une étude de marché pour choisir son lieu d’implantation. Sans un bon achalandage, on ne rencontrera pas le succès escompté.

Ouvrir un magasin de bonbons : les points essentiels

Aucune formation particulière n’est requise pour ouvrir ce type d’établissement. Néanmoins, force est de constater que les pâtissiers sont nombreux à se lancer dans cette activité. Comme évoqué précédemment, la rentabilité du magasin dépendra principalement de son emplacement. On privilégiera les lieux situés en centre-ville pour bénéficier d’un bon achalandage. Ceci dit, il faudra préalablement évaluer la demande exprimée par la population locale. D’où l’importance d’une étude de marché.

Concernant les formalités à régler, on suivra la procédure classique c’est-à-dire fournir les pièces requises au greffe du tribunal de sa région pour ensuite créer une entreprise. Les porteurs de projet ont le choix entre plusieurs statuts juridiques. Par ailleurs, ils peuvent par la suite rejoindre une franchise pour bénéficier d’un soutien stratégique et logistique.

Dans tous les cas, il faudra aménager le local et se munir différents équipements. Depuis quelques années, les bacs à bonbons pour cinéma en plexiglas s’invitent dans ces établissements. Ces accessoires alimentaires permettent de présenter plusieurs produits sur un présentoir. Le coin confiserie n’en sera que plus esthétique. De plus, on pourra garder une parfaite hygiène avec facilité. Avec l’essor du commerce en ligne, les intéressés peuvent maintenant se procurer ces articles sur internet. Des fournisseurs spécialisés proposent une grande diversité de mobiliers conçus pour les vendeurs de bonbons et autres délices sucrés.