Investissement en LMNP: Les essentiels à savoir

Investissement en LMNP: Les essentiels à savoir

Il existe divers types d’investissements dans le secteur immobilier. Tel est le cas pour le statut LMNP ou Loueur en Meublé Non Professionnel. Son principe se base sur l’acquisition d’un bien neuf qui doit être par la suite mis en location en meublé. Des conditions sont associées à ce type d’investissements. Des avantages aussi bien sur le plan fiscal qu’en termes de rentabilité sont également à profiter.

Les biens immobiliers éligibles

Le dispositif lmnp a été surtout conçu pour les particuliers souhaitant constituer un patrimoine. Évidemment, les loyers qu’ils auront perçus pendant la durée du contrat seront une source de revenu sûre pour eux. La plupart des investisseurs en LMNP préparent leur retraite. Ceux qui disposent de biens immobiliers et bénéficiant du statut en LMNP peuvent les vendre à partir de 60.000 €.

Comme évoqué plus haut, la location meublée non professionnelle porte sur les biens immobiliers neufs. Ce qui vous laisse profiter d’infrastructure innovante et durable. Cependant, il est à noter que tous les types d’immobiliers ne sont pas concernés par le dispositif lmnp. Les logements qui s’y rapportent sont les résidences de tourisme, d’affaires, celles pour étudiant et pour les personnes âgées dépendantes.

Pour profiter des divers avantages du système de location meublée non professionnelle, l’acquéreur n’a pas le droit d’habiter le logement qu’à la fin du contrat de location de 6 ou 9 ans. Par ailleurs, l’amortissement en lmnp est également garanti par les revenus locatifs et les réductions fiscales.

Les conditions du système LMNP et ses avantages fiscaux

L’acquéreur doit confier la gestion locative à une société spécialisée. Ce qui lui permet d’éviter des problèmes tels que les loyers impayés ou la recherche de locataire. Il faudra s’engager dans un bail commercial de 9 ou 12 ans. Au terme du contrat, le propriétaire peut prolonger ce dernier, occuper le bien immobilier ou le revendre.

La période d’amortissement en lmnp est alors très intéressante. Il est possible que le logement soit amorti à la moitié du contrat de location. Dès que vous confiez la gestion de votre bien à un professionnel en la matière, vous touchez un loyer mensuel même si personne ne prend en location celui-ci. Les loyers sont normalement revalorisés chaque année. Quant à l’ameublement, il est fixé par l’État de manière à offrir un accueil sans-faute au locataire.

Une condition associée au dispositif lmnp est le plafonnement des loyers annuels. Ce montant ne doit pas excéder les 23.000 € TTC. Toutefois, un abattement de 50 % est déduit des revenus de location pour un loyer annuel dépassant les 32.000 €. On parle ici de régime BIC réel. En revanche, si ce montant annuel est inférieur à 32.000 €, aucune charge ne sera déduite.

À titre d’exemple, un bien qui vous a coûté 200.000 € et qui est loué à 600 € par mois correspond à un loyer annuel de 7.200 €, mais les taxes ne seront appliquées que sur les 3.600 €. Il en est de même concernant l’amortissement en lmnp. Si le taux d’amortissement est de 2 %, les 4.000 € parmi les 7.200 € du loyer annuel seront uniquement imposés.

Un autre avantage fiscal du dispositif sur la location meublée non professionnelle est la possibilité de récupération de TVA sur les biens neufs. Pour ce qui est de la revente de la résidence, le propriétaire bénéficiera d’une exonération de taxe si la détention du bien dépasse les 22 ans.

Par contre, il faudra prendre en compte le régime fiscal classique sur les plus-values réalisées. Les loyers qu’il percevra sont concernés par les Bénéfices Industriels et Commerciaux ou BIC. Ce qui assure aucune imposition fiscale sur les loyers à la fin de la location sur une période minimale de 15 ans.

admin