freelance-man-working-on-his-laptop

Guide pratique pour démarrer une activité en freelance

Ces dernières années, les jeunes diplômés se lancent tous dans des projets de freelance. Le développement des solutions Web offre, en effet, de nombreuses possibilités aux travailleurs indépendants ou aux freelancers. Beaucoup d’entre eux souhaitent lancer leur propre entreprise. Cependant, ces jeunes entrepreneurs rencontrent des difficultés à trouver leur chemin. C’est pourquoi il est préférable de solliciter l’aide d’une société spécialisée dans le domaine.

Trouver des missions pour démarrer une activité en freelance

Pour démarrer une activité de freelance et créer son entreprise, il faudra en amont trouver des missions. Pour dénicher des contrats, il ne faut pas hésiter à prospecter auprès du réseau professionnel et des clients potentiels. Aussi, il est recommandé d’utiliser des plateformes Internet afin de répondre à des appels d’offres. On peut également consulter de nombreux sites qui se spécialisent dans les missions pour travailleurs indépendants. Tout intéressé pourra, par exemple, éditer une page de profil pour permettre aux internautes de le contacter. Il est donc inutile de s’inscrire sur plusieurs plateformes. Il suffit de choisir les plus performantes d’entre elles.

Aussi, il ne faut pas oublier d’employer les réseaux sociaux professionnels les plus connus. Pour rechercher des missions, on peut également opter pour des prestations en sous-traitance auprès des entreprises qui manquent de personnel ou de compétences. Idéalement, il est recommandé de démarrer par une mission d’assez longue durée que l’on parvient à obtenir juste avant le démarrage de l’activité. Le porteur de projet devra de même établir son prévisionnel financier. Concrètement, il s’agit de définir le montant de son futur revenu net à partir du chiffre d’affaires prévu. Il devra en outre sélectionner un statut juridique et un régime social pour sa société.

Recourir à une assistance en ligne pour réussir son projet

Vu la complexité des démarches, il est plus judicieux de recourir à une structure d’aide pour devenir indépendant en Belgique. Une équipe de professionnels intervient pour procéder aux formalités administratives, établir un business plan, obtenir des outils de communication, créer un plan financier simplifié, etc. Elle propose également des conseils pour aider à repérer le bon interlocuteur. Elle se charge aussi de la rédaction des argumentaires de vente. Le cas échéant, ces experts vont construire un réseau professionnel solide pour leurs clients. Des spécialistes proposent un accompagnement en ligne dans toutes ces démarches. De cette manière, tout client n’aura plus à se déplacer pour peaufiner son projet.

De plus, ces prestataires suggèrent un test d’activité. Pour cela, le client devra vérifier si le projet est validé par les coaches-mentors de la boîte convoitée. Il faut aussi avoir suffisamment de clients ou de potentiels clients avant de pouvoir démarrer cette phase de test. Tout au long de cette évaluation, tout travailleur concerné profitera d’un coaching individuel. Il aura également un retour à sa situation initiale si son activité venait à ralentir, par exemple. Il bénéficiera de même du maintien de ses allocations de chômage. Aussi, il sera exempt de tout paiement de cotisation sociale d’indépendant, étant donné qu’il reste formellement chômeur avant de pouvoir travailler à son propre compte.