marketing-sensoriel

Exploiter les concepts du marketing sensoriel : une stratégie pour mieux vendre

Le contexte commercial est en constante évolution, tout comme le comportement des consommateurs. Si aujourd’hui, la qualité du produit constitue un élément déterminant pour inciter l’achat, il en faut désormais plus pour convaincre les clients. Ainsi, les points de vente doivent tout mettre en œuvre pour valoriser ses offres. Dans ce registre, le marketing sensoriel constitue une approche intéressante.  

Installer un affichage dynamique : le premier pas vers la digitalisation du magasin

Aujourd’hui, plus de 50% des achats s’effectuent encore dans un point de vente physique. De nombreux facteurs expliquent cet attachement au magasin, dont la possibilité de tester le produit. Toutefois, cela ne suffit plus pour fidéliser et attirer la clientèle. En effet, les consommateurs veulent désormais vivre une expérience plus riche au sein des boutiques pour motiver leurs déplacements. Pour se différencier, les enseignes doivent alors s’inscrire dans une démarche de « shopping plaisir » en réveillant les cinq sens du client. En créant un environnement multi-sensoriel, les marques ont plus de chances de séduire les chalands.

Pour mettre en valeur ses produits d’une manière efficace, il faut impérativement passer la stimulation de la vue et du toucher. Ainsi, en plus de la PLV traditionnelle, de nombreuses enseignes décident actuellement de digitaliser leur point de vente en prenant l’initiative d’installer un écran LCD dans le magasin. Dans 14% des cas, des bornes interactives et des tablettes tactiles viennent aussi côtoyer ce dispositif. Bien exploités, ces supports permettent de générer du trafic, d’accompagner le client dans son parcours, de dynamiser les rayons et surtout, d’inciter l’achat. Ces actions sont d’une grande importance pour améliorer l’expérience clientèle.

Le marketing olfactif pour influencer le comportement des consommateurs

Aujourd’hui, la plupart des magasins ont une odeur qui leur est propre. Les boulangeries sentent le pain chaud et les boutiques de puériculture renvoient des senteurs de talc et de produits pour bébé. En réalité, ces effluves ne sont pas là par hasard. Ils ont été spécialement choisis pour refléter l’image de l’enseigne et rappeler son activité ainsi que son positionnement. C’est ce qu’on appelle communément le marketing olfactif.

Tout comme le logo, l’odeur intègre désormais l’identité de marque. Elle est principalement utilisée dans les grandes surfaces, les parfumeries ainsi que dans l’industrie de l’automobile et le secteur de l’habillement. Selon une étude, cette stratégie présente plusieurs avantages. En effet, elle favorise la mémorisation. 74% des consommateurs déclarent se souvenir d’une entreprise ou d’une offre grâce à un parfum.La diffusion d’un parfum d’ambiance renvoie effectivement un sentiment de bien-être et encourage le client à fréquenter davantage le point de vente.

Seulement, pour que cette approche soit efficace, il faut prendre en compte certains critères. En effet, le choix de l’effluve doit être cohérent avec le marketing-mix du magasin ou du produit au risque d’être contre-productif. De même, on doit utiliser des diffuseurs olfactifs qui respectent les normes professionnelles.