Embaucher des personnes handicapées : un levier de développement pour tous

Embaucher des personnes handicapées : un levier de développement pour tous

Le recrutement de travailleurs handicapé est bénéfique pour tous contrairement aux idées reçues. D’une part, il participe à créer une société inclusive et humanitaire, d’autre part, il aide à la réinsertion professionnelle des personnes en situation d’handicap. Dans cette optique, les entreprises sont donc soumises à quelques obligations, dont la mise en place d’une politique handicap.

Salariés en situation d’handicap : zoom sur obligations des entreprises

Selon la loi, toute entité employant plus de 20 salariés, qu’elle soit publique ou privée, est tenue d’engager des personnes handicapées dans son personnel. Leur nombre doit représenter 6% de l’effectif total. En fait, il s’agit de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ou OETH. Les membres de la gestion RH en entreprise doivent donc entamer une campagne de recrutement sous peine de lourds frais et de sanctions financières. D’ailleurs, la loi « Avenir » apporte quelques changements depuis janvier 2020 dans le cadre de l’OETH. L’objectif étant de faire en sorte que les individus en situation d’handicap puissent trouver une place dans la société et dans les entreprises.

Ainsi, ces dernières doivent faire une déclaration des travailleurs handicapés tous les ans. Pour les nouvelles boîtes, ils ont 3 ans pour recruter cette catégorie de salariés à compter de leur début d’activité. Mais intégrer les handicapés dans les entreprises n’est pas du tout un jeu d’enfant. C’est un sujet assez délicat à aborder tant les stéréotypes au sein des personnels sont toujours persistants. Certains organismes ne parviennent pas à le faire sous prétexte que les candidats avec du talent manquent à l’appel. Dans tous les cas, il faut mettre en place une politique handicap efficace afin de favoriser l’insertion et l’intégration des personnes handicapées.

Politique handicap en entreprise : comment la concevoir ?

Souvent, il est plus facile de recruter les travailleurs handicapés que de les faire accepter au sein d’une entreprise. C’est la raison pour laquelle ils n’arrivent pas à se maintenir longtemps en emploi. Une sensibilisation sur l’handicap est donc nécessaire pour combattre les préjugés sur eux. L’organisation de réunions ou d’ateliers de formation peut être nécessaire afin de sensibiliser et de professionnaliser l’ensemble du personnel surtout les managers d’équipe. De cette manière, l’inclusion pourra se faire plus facilement. En outre, il faut également instaurer des partenariats avec les organismes compétents pour assurer la santé des travailleurs. Il est important de rester ouvert et communicant à tout moment pour être à l’affût des failles dans le processus d’intégration et le respect de l’OETH.

À chaque entreprise correspond une politique handicap bien définie. Ce n’est jamais une chose évidente, surtout pour les membres des ressources humaines qui doivent travailler deux fois plus. Dans ce genre de situation, l’aide d’un expert est très appréciée. L’idéal est donc de recourir à un cabinet Rh handicap comme http://www.thpartnerh.fr/. Ce professionnel est en mesure d’accompagner les entreprises dans l’élaboration d’une politique efficace et inclusive. Aussi, il peut chercher les meilleurs talents auprès des travailleurs handicapés confirmés afin d’être conforme à la loi. Enfin, c’est un gain de temps considérable tout en sachant que les tâches liées au recrutement sont chronophages.

Aurelie