portage salarial

Connaissez-vous le portage salarial ?

Si on décortique ce mot de manière simple, il peut traduire un salarié qui se fait porter ou en d’autres termes qui se fait aider. Le portage salarial est un système qui est mis en place dans les années 1980. Il favorise la création d’emploi en propulsant les travailleurs individuels à exercer légalement sans pour autant devoir créer son propre statut juridique.

Une définition précise de ce qu’elle représente

Le portage salarial est un contrat qui relie trois acteurs majeurs. Il y a l’entreprise porteur, le consultant (celui qui est porté) et le client de l’hébergé. On ne peut parler de portage salarial si l’un de ces acteurs vient à manquer. Une société portage salarial offre à un travailleur indépendant, la chance de créer son affaire sans passer par la création d’entreprise, mais tout en profitant des mêmes conditions que peut obtenir un salarié lambda.

Le consultant est régi par un contrat à son hébergeur,mais il peut agir librement selon sa volonté. Il est le seul à pouvoir décider du client avec lequel il souhaite faire des échanges. Il est aussi le seul décisionnaire concernant le prix de ses prestations. La société porteuse n’intervient pas à ce niveau de son activité.

Il possède plusieurs avantages majeurs

La personne portée peut bénéficier d’une couverture qui prend en charge son activité et sa situation. Par exemple, même si l’entreprise porteuse fait faillite, le consultant peut toujours percevoir son salaire durant un temps déterminé. C’est en partie grâce à la caution bancaire qui est faite par l’hébergeur. En effet, une entreprise ne peut porter un salarié sans souscrire une caution bancaire.

Le consultant a pour principal objectif de faire évoluer son activité. Il n’a à se soucier d’aucune autre chose. Toutes les démarches administratives et les procédures de recouvrement sont effectuées par la société qui le porte.

Lorsqu’une personne s’inscrit au portage salarial, il bénéficie directement de l’Assurance civileprofessionnelle. C’est pour cette raison que tous ses actes sont régis par le Code civil. Il bénéficie aussi d’une mutuelle,mais aussi d’une couverture sociale. Par exemple, il peut se faire rembourser ses frais médicaux étant donné que son contrat l’inscrit à la Sécurité sociale.

Les professions concernées par le portage salarial

Le contrat de portage salarial stipule clairement que le consultant doit avoir une activité purement intellectuelle pour être porté par une entreprise. Pour autant, ce système regroupe aujourd’hui, environ 750 sortes de professions. Chacune d’entre elles est réglementée par le Code civil et le code de la communication.

Les services de conseil et la vente de compétence sont les principaux secteurs concernés par le portage salarial. À titre d’exemple, il y a : les chefs de projets, les consultants dans divers domaines, les conseillers (comptable, en gestion ou en management)…

De ce fait les professions comme les services à la personne ou la vente de produit ne peuvent pas bénéficier du système de portage. Il en va de même pour les artisans et les coaches sportifs. Comme il propose des services qui sortent du domaine de l’intellectuel, ils ne sont pas concernés par ce système particulier.