Comment choisir son conseiller financier ?

Comment choisir son conseiller financier ?

Il existe différentes sortes de conseillers financiers. Certains sont habitués à collaborer avec des professionnels. D’autres ont l’habitude d’aider les particuliers et d’autres sont polyvalents. C’est-à-dire qu’ils collaborent à la fois avec des professionnels et des particuliers. Afin de trouver l’interlocuteur qui vous correspond le mieux, il y a quelques points sur lesquels se pencher.

Définir sa spécialité et son rôle

Tous les conseillers financiers ont chacun leurs spécificités comme en témoigne le site neofa. Il peut être expert en planification et avoir les compétences nécessaires pour vous conseiller dans la préparation de votre retraite. Son expérience en planification est alors utile pour mieux comprendre les démarches à entreprendre pour épargner et développer son patrimoine dans l’objectif d’avoir une retraite confortable.

Globalement, un conseiller financier doit être capable de vous aider et de vous conseiller face à une situation fiscale relativement complexe. Quelle que soit sa spécialité, il devrait avoir une expérience en planification fiscale. Quoi qu’il en soit, il doit être capable de vous prodiguer des conseils bénéfiques à votre situation financière et à vos projets.

Demander son expérience professionnelle

Connaître les antécédents de votre futur conseiller financier est un point important. En plus d’être un professionnel chevronné dans son métier, il doit aussi avoir de l’expérience par rapport à ce qu’il vous propose. Dans le cas contraire, ces conseils peuvent ne pas vous apporter la sérénité dont vous avez besoin car ils ne sont pas éprouvés.

Avoir un aperçu sur son parcours professionnel et connaître la durée de son activité représente déjà un bon point de départ. Prenez le temps de lui demander ses exploits et les clients auprès de qui il a étroitement collaboré. Pour approfondir vos connaissances, vous pouvez aussi demander des références de la part de ses anciens clients, c’est une requête tout à fait envisageable.

Se référer à ses titres professionnels

Les titres professionnels d’un conseiller financier peuvent justifier de ses compétences et aptitudes à donner des conseils en matière de financement. Certains possèdent des titres professionnels obtenus suite à une expérience au sein d’un groupe ou d’un organisme. D’autres ont reçu leur titre de compétences auprès d’organismes accrédités.

Dans tous les cas, toutes ces compétences servent de référence à un conseiller financier afin de juger ses capacités à fournir des conseils avisés pour accroître l’argent de ses clients face à des risques maîtrisés.

Définir ses modes de rémunération

Le mode de rémunération d’un conseiller financier varie souvent en fonction de la spécificité du client avec lequel il collabore. Souvent, lorsqu’il travaille avec des professionnels ou des entreprises, il se rémunère à travers une commission. Il n’est pas rare qu’il se rémunère également en recevant des honoraires. D’autres cumulent ces deux modes de paiements. La connaissance d’une telle information peut vous aider à prendre votre décision concernant le conseiller qui correspond le plus à vos attentes et vos possibilités.

Se pencher sur ses normes de service

Le mode opératoire de tous les conseillers financiers ne sont pas identiques. Une fois que vous avez fait le tour de tous les autres points mentionnés précédemment, il est important de se pencher sur celui-ci.

A la base, un conseiller financier est censé s’adapter à votre demande. Pour autant, il peut également imposer ses conditions en termes de disponibilité. C’est notamment le cas des profils fortement recherchés. Discuter de sa disponibilité par rapport à votre dossier est donc un point à voir en premier avant de valider la collaboration.

 

Anna