Offshore juridiction

Offshore : comment (bien) choisir sa juridiction?

Dans le cadre d’une stratégie entrepreneuriale d’envergure, il est vivement recommandé d’opter pour un dispositif dit « offshore ». Celui présente de nombreux avantages, tant au niveau fiscal qu’administratif. Toutefois, il faut prendre le temps de bien sélectionner la juridiction la plus adaptée à son business.

Les avantages liés à un dispositif offshore

En premier lieu, il apparait essentiel de redéfinir en quelques mots la notion de offshore. En effet, au-delà de cet anglicisme, il désigne le fait d’installer son entreprise (ou une branche de celle-ci) au sein d’une contrée différente que la résidence fiscale dudit directeur. Autrement dit, par exemple, le directeur vit en France, mais son entité est basée à Hong-Kong, à Dubai ou au Royaume-une.

Le principal avantage est d’ordre financier, et plus précisément, d’ordre fiscal. En effet, il est bien connu que les taxes à payer en France étouffent plus d’un entrepreneur qui souhaite alors réaliser un montage financier. Dans l’immense majorité des cas, la fiscalité sera dite plus douce dans les pays cités ci-dessus, mais aussi à Singapour, au Panama, à Malte, au Delaware ou encore à l’île Maurice.

Il s’agit clairement d’une stratégie d’optimisation fiscale puisque la création d’une société offshore est tout à fait légale (il est essentiel de le rappeler). D’autres avantages sont liés à l’obtention d’un visa, à la simplicité administrative (entre 2 heures et 2 jours pour créer une entité offshore, et, 7 jours selon les cas),…

Quelle juridiction pour quelle activité?

D’un point de vue plus concret, une fois que vous êtes convaincu de cette option, il s’agit d’identifier la juridiction la plus propice à votre stratégie d’optimisation fiscale. Voici quelques pistes qui vous permettront d’économiser beaucoup de temps :

SI vous avez une activité purement commerciale ou de consulting, il est préférable d’opter pour Hong-Kong, Singapour ou encore Dubai (tout dépend de votre zone géographique de rayonnement)

Si vous avez une activité immobilière, et toujours selon votre zone de couverture, le Delaware est idéal, tout comme l’île de Jersey, ou de façon moins simple, les îles vierges britanniques, les fameuses BVI

 

Enfin, dans tous les cas, nous vous recommandons vivement d’être accompagné par des experts. Ceux-ci disposent du savoir-faire et surtout du réseau pour maximiser votre réussite lors de la création de l’entité offshore, mais surtout lors de l’ouverture du compte bancaire offshore.