3 raisons pour expliquer l’échec d’un projet d’industrialisation

3 raisons pour expliquer l’échec d’un projet d’industrialisation

Vous travaillez dans une entreprise de taille moyenne. Votre patron vous a confié un projet d’industrialisation pour un nouveau produit que vous allez bientôt lancer sur le marché. C’est la première fois que vous allez avoir à travailler sur un projet aussi complexe. Vous êtes plein de doutes et vous aimeriez connaître les erreurs à éviter pour que le projet reste un succès. Dans cet article très complet, nous avons donc compilé pour vous les principales raisons qui expliquent l’échec d’un projet d’industrialisation.

Le manque de communication

Comme dans tout projet, la communication est la clé du succès. La communication interne au sein de l’entreprise n’est pas toujours optimale faute d’outils performants ou parce que ce n’est pas dans la culture de l’entreprise que de favoriser la communication entre les salariés. Pourtant des solutions techniques existent et permettent de rapidement changer la donne. Citons par exemple l’annuaire interne ou la messagerie instantanée, deux systèmes indispensables pour toute entreprise souhaitant améliorer sa communication interne.

Attention à ne pas tomber dans le travers de la réunion systématique. Trop de gens pensent que l’on peut régler tous les problèmes en organisant des réunions. C’est totalement faux. Bien souvent, les réunions font naître de nouveaux problèmes qui n’existaient pas auparavant, en particulier à cause de conflits larvés entre certaines équipes. Il faut mieux privilégier les échanges directs entre les protagonistes pour régler les problèmes en petit comité sans l’intervention inutile de tiers.

Une mauvaise anticipation des coûts

Le suivi budgétaire est très complexe à mener. Il demande une vraie expertise technique et une bonne capacité d’anticipation. Vous allez forcément faire face à des imprévus qui vont venir ajouter des coûts et des délais à votre projet. Vous devez budgéter ces impondérables en amont pour ne pas vous retrouver par la suite dans une situation compliquée à gérer. L’expérience est d’un grand secours car avec les échecs, on apprend à bien calculer la part d’imprévus à prendre en compte.

Le défaut de compétences

Vos équipes doivent être formées pour être efficaces dans le déploiement du processus de fabrication de ce nouveau produit. Sans formation, l’échec est assuré. N’imaginez pas que tout le monde va apprendre sur le tas au fur et à mesure que les difficultés se présentent. Au contraire, vous allez démotiver vos troupes et vous retrouver avec des délais insurmontables qui vont mettre en péril votre projet. Une équipe formée sera bien plus efficace pour gérer les problèmes et trouver des solutions rapidement.

Aurelie